Royaume-Uni, 1918

Porte-avions

En 1917, la Royal Navy procédait à des essais avec le Furious. Ceux-ci avaient démontré l’inefficacité d’une séparation entre le pont d’atterrissage et celui de décollage. Par ailleurs, le PA Argus, en reconversion à ce moment était trop faiblement armé aux yeux de l’amirauté qui désirait un navire capable de se défendre seul. De là, germa l’idée de la reconversion d’un autre navire de ligne. Et on réquisitionna alors dans ce but le Dreadnought Admirante Cochrane, en construction pour le Chili. En décembre 1917, un plan de reconversion était prêt et approuvé, et le 28 février 1918, le navire fut officiellement renommé Eagle et pris en main pour une reconversion.

 

L' Eagle en 1942

L’Eagle en 1942

Il sera lancé le 8 juin 1918, mais achevé en avril 1920. Il était au début prévu de le doter de deux passerelles (une de chaque bord), mais ce projet fut vite mort-né. Il n’avait pas encore reçu sa cuirasse, et de ce fait, la ligne de flottaison fut redescendue de quelques mètres. Il fut cependant blindé, et bien armé (12 pièces de 152 mm, l’armement d’un puissant croiseur léger). Son pont d’envol suivait la courbure de la proue et se terminait en ogive. Il disposait de deux ascenseurs, dont un avant réservé aux bombardiers, plus vaste et cruciforme. Mais à sa sortie, après quelques essais à Portsmouth, il partit à Devonport pour recevoir des machines au mazout, 6 pièces de 152 mm au lieu des 12 prévues, une passerelle agrandie et des ballasts si larges que l’Eagle fut, en 1922, le premier navire de la RN à ne pas pouvoir passer par le canal de Panamà. Par ailleurs, il disposait de 6 tubes lance-torpilles de 533 mm (deux bancs triples latéraux) et 4 pièces de 47 mm entre les cheminées sur la passerelle.

Opérationnel jusqu’en 1939, l’Eagle perdit une pièce de 102 mm en 1933, puis reçut un affût quadruple de 40 mm AA « Pom-pom » à l’avant, un second étant rajouté à l’arrière de a passerelle en 1937, puis 12 pièces de 20 mm AA Oerlikon en 1942. Il servait à cette date en méditerranée, et c’est là qu’il fut torpillé et coulé par l’U73, le 11 août 1942. L’Eagle fut une bonne école mais sur le plan général, il était assez insatisfaisant, déplaçant presque le poids d’un cuirassé pour n’embarquer qu’une vingtaine d’appareils.

 

Spécifications techniques

Déplacement 21 630 t. standard -26 000 t. Pleine Charge
Dimensions 203,7 m long, 28,7 m large, 7,5 m de tirant d’eau
Machines 4 hélices, 4 turbines Brown-Curtis, 32 chaudières Yarrow, 50 000 cv.
Vitesse maximale 22,5 nœuds
Blindage Ceinture 115 mm, cloisons hangar 40 mm, pont 24 mm, protections internes 100 mm, boucliers 75 mm
Armement 6 pièces de 152, 4 de 102, 16 de 40, 12 de 20 mm AA, 21 appareils
Équipage 950