Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




Classe Bourrasque

France, 1924

Destroyers

Les destroyers de la classe Bourrasque étaient les premiers "standards" depuis la série des 850 tonnes en 1912-15. Ils étaient mis aux nouveaux standards en la matière, avec un pont avant rehaussé pour essuyer les lames de gros temps, un tonnage largement supérieur (1 500 tonnes), et un armement standard, avec les nouveaux affûts de 130 mm modèle 1919. Ces 12 navires (Typhon, Simoun, Orage, Tramontane, Ouragan, Cyclone, Tempête, Mistral, Tornade, Bourrasque, Sirocco, Trombe), furent entamés en 1923, lancés en 1924-25 et terminés en 1925-26. Officiellement ils étaient désignés "torpilleurs d'escadre". Aux essais leurs machines se montrèrent relativement décevantes, les meilleurs vitesses (34,5 noeuds) ne pouvant pas être soutenues longtemps. De même leur artillerie principale était assez lente (quatre salves par minute, très inférieur aux standards étrangers). Leur artillerie AA du début était très faible, composée d'un unique canon de 75 mm AA et de deux mitrailleuses de 8 mm. Il fut renforcé en 1933-35. Ils reçurent également 2 lance-charges ASM et deux caissons de 10 charges chacun. Ils ne possédaient pas d'asdic.

L'Orage lors de l'évacuation de Dunkerque en mai 1940

L'Orage lors de l'évacuation de Dunkerque en mai 1940

Les 14 "L'Adroit" de 1926-29 étaient remarquablement proches d'eux. Ces destroyers connurent des fortunes diverses: Trois furent perdus à Dunkerque, en mai 1940, un se saborda en rade le 18 juin pour éviter la capture, trois autres seront perdus en novembre 1942 lors de l'opération Torch, un sabordé, un coulé (par des unités US) et un échoué. Il y aura 5 survivants, réformés et démolis en 1950. Les unités à partir de 1942 disposaient d'un canon de 25 mm et deux mitrailleuses de 13.2 mm AA supplémentaires à la place de leur banc arrière de TLT, et certains perdirent leur troisième affût de 130 mm. Les navires aux mains des FNFL en 1943 avaient en plus 1 canon de 40 mm et 3 de 20 mm AA ainsi que des lance-charges ASM supplémentaires et un asdic.

Spécifications techniques
Déplacement 1 320 t. standard -1 900 t. Pleine Charge
Dimensions 105,7 m long, 9,64 m large, 4,3 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 2 turbines Parsons/Rateau/Zoelly, 3 chaudières Guyot Du Temple, 33 000 cv.
Vitesse maximale 33 noeuds
Blindage Aucun
Armement 4 pièces de 130, 2 pièces de 37 mm AA, 2 mitrailleuses de 13.2 mm AA, 6 TLT 550 mm (2x3)
Equipage 142