À l’aube de la seconde décennie du XXe siècle, la Fabrique National d’Herstal constate qu’en 10 ans la concurrence s’est bien installée dans le créneau des pistolets de défense. Il était nécessaire que la fabrique innove pour rester à flot. Elle demande encore à l’ingénieur Browning de concevoir un nouveau pistolet en 1910. Chose faite John Browning innove avec le modèle 1910, il reprend les points forts du modèle 1900 et il améliore dans d’autres aspects. L’arme a des lignes fluides et ne présente aucune aspérité, pour ne pas s’accrocher dans les vêtements. Le pistolet dispose d’une bonne finition, d’une bonne fiabilité et une précision remarquable.

Culasse non calée, percuteur lancé, et surtout le ressort qui entoure le canon, permettant d’abaisser la ligne de mire. Cette architecture inspirera plus tard le célèbre Walther PP. Comme son prédécesseur, cela sera un succès important et il sera adopté par des polices et des armées diverses. Tout comme son prédécesseur il connaîtra la première guerre mondiale. En 1922, à la demande du royaume de Yougoslavie, une version du modèle 1910 est demandée avec des mensurations plus grandes. L’arme connaîtra la seconde guerre mondiale dans l’armée belge à côté des FN GP 35. Les allemands demanderont la production des modèles 1910/1922 pour leurs comptes à la Fabrique Nationale d’Herstal. Elle continuera sa carrière à l’aube des années 2000, notamment à l’Office national des forêts.

Pistolet FN Herstal modèle 1910/1922

Pistolet FN Herstal modèle 1910/1922

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Simple action
Calibre 7.65 mm
Munition 7.65×17 mm (32acp)
Cadence de tir 25 coups/min
Capacité 9 cartouches
Portée 50 m
Masse 0,705kg
Longueur 178 mm
Longueur du canon 114 mm
Vitesse initiale 280 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution