France, 1928-37

Submersibles classe Redoutable

La plus célèbre et la plus prolifique série de submersibles Français fut celle des Redoutable. Partis du standard défini après étude des Requin, cette nouvelle série dite des « 1500 tonnes » fut lancée dans 6 chantiers différents, en trois sous-séries, le premier étant lancé en 1928 et le dernier en 1937. 31 navires composait cette classe, mais 29 étaient en service en septembre 1939, du fait que le Prométhée fut perdu en juillet 1932, et le Phénix en juin 1939, à cause d’accidents de torpilles. Nettement plus grands que les Requins, il s’agissait de « croiseurs submersibles » dans l’acception Allemande du terme, des océaniques capables de rester plus d’un mois en mer et de parcourir 10 000 nautiques à 10 nœuds. Ils filaient 17 nœuds en surface pour ceux de la première série, 19 et 20 pour les deux autres, grâce à des améliorations de moteurs. Ils plongeaient en moins de 50 secondes, ce qui était cependant assez lent. Ils comprenaient un canon de 100 mm, plus à même de servir contre des unités importantes, mais surtout un panachage de tubes lance-torpilles de 550 et de 400 mm, ces derniers pour le commerce, à raison de 4 fixes à la proue, trois en affût mobile devant le kiosque, quatre (dont deux de 400 mm) en un banc mobile à l’arrière.

 

Le Casabianca en 1942

Le Casabianca en 1942

La grande majorité subirent le sort des autres unités Françaises: Sept se sabordèrent à Toulon, et celles qui furent renflouées, coulées par des raids aériens en 1943-44. Quatre autres se sabordèrent à Brest pour éviter leur capture le 18 juin 1940. 10 furent perdus en opération, dont 8 contre les alliés: Deux en mars 1942, quatre en novembre 1942 lors de l’opération Torch. Par ailleurs le Sfax fut coulé en décembre 1940, le Persée et l’Ajax en septembre 1940, et le Poncelet se saborda en novembre de la même année. Trois survécurent à ces événements et servirent sous la bannière des FNFL: Le célèbre Casabianca, le Glorieux et le Centaure. Ils connurent une modernisation aux standard de l’US Navy en 1944, y gagnant une DCA de 2 canons de 20 mm et un radar. Ils seront désarmés en 1952.

 

Spécifications techniques

Déplacement 1 390 t. standard -2085 t. Plongée
Dimensions 92,30 m long, 8,20 m large, 4,7 m de tirant d’eau
Machines 2 hélices, 2 Diesels Sulzer/Schneider, et 2 mot. elect. 6000/2000 cv.
Vitesse maximale Surf./plong : 17/10 nœuds
Blindage Aucun
Armement 9 TLT 550 mm, 2 de 400 mm, 1 pièce de 100 mm, 2 mitrailleuses de 13,2 mm AA
Équipage 61