États-Unis, 1940

Cuirassés Classe North Carolina

Premiers « super-dreadnoughts » ou cuirassé « rapides » de l’US Navy, le North Carolina et le Washington furent les premiers navires de ligne construits depuis les Maryland de 1921, après la « vacance » imposée par le traité de Washington. Ce moratoire avait permis de travailler tranquillement sur un projet qui fut élaboré véritablement à partir de 1935. A cette date, l’amirauté désirait plus une évolution des cuirassés précédents qu’un véritable « cuirassé rapide », compromis parfait entre un cuirassé et un croiseur de bataille. Aussi la vitesse ne fut pas pour ces navires le critère déterminant et s’établit finalement à 28 nœuds. Rétrospectivement, les South Dakota suivants n’en faisant que 27 et demi, les premier véritables « cuirassés rapides » de l’US Navy, furent les quatre Iowa de 1943-44. ce furent aussi les derniers.

 

Le USS North carolina, à son départ de Norfolk en juin 1942, à destination des îles Salomon

Le USS North carolina, à son départ de Norfolk en juin 1942, à destination des îles Salomon

A l’instar des Nelson Britanniques de 1925, les North Carolina bénéficiaient d’une protection très étudiée, prenant en compte les nouvelles menaces aériennes et des améliorations pour la défense anti-torpilles (comme d’énormes ballasts rapportés à la coque dès l’origine) et d’une évolution logique de l’armement, passant de 8 (4 tourelles doubles) pièces de 406 à 9 (3 tourelles triples) du même calibre, mais de portée plus longue (près de 40 000 mètres), selon une configuration standard qui n’évoluera plus, tout comme celle de l’armement secondaire et antiaérien: Les canons de 127 mm en tourelles doubles standard, qu’on allait retrouver sur tous les navires de l’US Navy (cuirassés, PA, croiseurs, mais aussi destroyers) avait une vocation antiaérienne aussi bien qu’anti-navire, mais son habilité à tirer à bonne cadence des charges creuses (type DCA), furent d’un grand secours contre l’aéronavale Japonaise. Ce projet fut en fin de compte, plus modeste que les premiers South Dakota de 1922, annulés à l’issue de la signature du traité et démolis en bassins. Ces derniers portaient en effets 4 tourelles triples de pièces de 406, bien que de portée moindre. (Voir projets)

Le projet fut en partie définie à la lumière de la mise en service des deux PA rapides Saratoga et Lexington et à la nécessité d’une intégration en task-force rapide, tout comme la nécessité de répondre aux quatre Kongo Japonais. En 1936 en effet, c’est la flotte du pacifique qui concentrait les plus gros moyens de l’US Navy, et la situation diplomatique avec le Japon avait passablement dégénérée, sa flotte était donc le principal adversaire potentiel dans ce secteur. Toutefois, au titre d’une clause « d’escalade » du traité de Londres en 1931, ces tourelles pouvaient céder la place à des tourelles quadruples de 355 mm. Le calibre de 406 mm ne fut retenu en définitive que parce que le Japon refusa de ratifier les limites imposées par ce traité. Par ailleurs ce calibre était le maximum autorisé par le traité de Washington.

Ls deux navires furent entamés en 1937 et 1938, et achevés en 1941 (Avril et Mai). Leurs premières missions consistèrent, bien que les USA ne soient pas en guerre officiellement contre l’Allemagne, à prendre en charge sur une partie du trajets les convois de l’Atlantique. (Dans la zone maritime territoriales des USA, avec une extension spéciale du fait du conflit). Il n’y avait guère de chance que des cuirassés Allemands viennent s’y aventurer, mais l’US Navy devait protéger le commerce Américain. Ils furent confrontés très tôt à des problèmes techniques nombreux provenant de leurs propulseurs, leurs turbines engendrant de fortes vibrations. Ce ne fut que un mois avant l’attaque de Pearl Harbor qu’ils furent en fait pleinement opérationnels. En janvier 1942, ils furent envoyés en urgence dans le Pacifique et furent engagés, notamment à Guadalcanal, le Washington coulant lui-même durant un court duel d’artillerie le Kirishima Japonais. Participant à plusieurs batailles du secteur ainsi qu’à Leyte aux Philippines en 1944, ils connaîtront des sorts différents en 1961 seulement (avec un période de réserve : le Washington fut vendu aux démolisseurs le 24 avril, tandis que le North Carolina fut conduit à Norfolk pour sa préservation. Il se visite aujourd’hui.

 

Spécifications techniques

Déplacement 37 500 t. standard -44 377 t. Pleine Charge
Dimensions 222,12 m long, 33 m large, 10 m de tirant d’eau
Machines 4 hélices, 4 turbines GE, 8 chaudières Babcock & Wilcox, 121 000 cv.
Vitesse maximale 28 nœuds
Blindage 330-406 mm max
Armement 9 canons de 406, 20 canons de 127 mm, 16 canons de 40 mm (3 x 4), 12 mitt. de 12,7 mm AA, 3 avions
Équipage 1 880